Comprendre le fonctionnement d’un système d’arrosage automatique

Les systèmes d’arrosage automatique sont généralement croisés dans les champs de culture et les espaces où les herbes sont à perte de vue. Néanmoins, pour ceux ou celles qui éprouvent une certaine réticence à l’arrosage manuel, cet article vous expliquera comment fonctionne l’arrosage automatique et quels en sont ses avantages ?

Le fonctionnement d’un système d’arrosage automatique

L’arrosage automatique se définit comme un système intégré destiné à fournir de l’eau à des plantes sur une surface large et sans intervention humaine. Programmés à distance ou au niveau local, ce système d’arrosage est automatisé par une énergie électrique qui régule le mouvement des jets et la pression de ceux-ci. Généralement utilisés par les agriculteurs et les jardiniers, l’aspersion de l’arrosage automatique permet de stocker et de distribuer de l’eau sur une surface précise. En outre, l’installation d’un programmateur permet à l’arrosage automatique de gérer les débits d’eaux en fonction des fréquences et des quantités nécessaires. Ensuite, il nécessite également la mise en place de plusieurs électrovannes permettant de commander et de gérer le circuit de l’eau dans différents secteurs. Par ailleurs, la mise en place du dispositif d’arrosage vient greffer les installations préétablis à savoir : les turbines, les tuyaux poreux, les tuyères et les gouttières. Effectivement, chaque dispositif possède son propre rôle mais il appartient à chacun de choisir celui qui le convient le plus. Mais quels sont les types d’arrosage intégré ?le fonctionnement détaillé de l’arrosage automatique

Les différents systèmes d’arrosage automatique

Il existe trois systèmes d’arrosage automatique à savoir l’arrosage enterré, l’arrosage en surface et l’arrosage goutte à goutte. Tout d’abord, l’arrosage enterré ou l’arrosage intégré consiste à dissimuler les tuyauteries dans le sol. Dépendant du programmateur, la gestion de la planification horaire et l’alimentation des réseaux de canalisation ne peuvent se faire indépendamment de celui-ci. En revanche, la technique de l’arrosage en surface est toute autre. Elle consiste à fixer les tuyaux d’arrosage à un robinet, et à déposer ceux-ci sur le sol. Ce système d’arrosage permet en effet de réaliser plusieurs types d’arrosage comme l’arrosage en aspersion et l’arrosage à faible pression selon qu’il s’agit d’un arrosage de type rotatif ou à canon. Par ailleurs, concernant le système d’arrosage goutte à goutte, la technique diffère des deux autres puisque l’eau est conduit jusqu’à la racine des plantes. En effet, il est connu pour sa précision et permet aux plantes d’avoir un apport optimal en eau. Néanmoins, sa mise en place nécessite l’aide d’un professionnel puisqu’elle nécessite une connaissance technique en la matière.

Les avantages insoupçonnés du système d’arrosage automatique

Le système d’arrosage automatique offre plusieurs avantages. Tout d’abord, elle fonctionne d’une manière continue et ne nécessite pas un entretien si la pression en eau est suffisante. Ce système d’arrosage se démarque aussi par sa capacité à économiser en eau permettant de réduire les coûts. Au niveau de l’agriculture, elle favorise le rendement et permet l’irrigation optimale des champs de culture. De plus, elle permet aussi l’irrigation des surfaces dangereuses et inaccessibles, réparties sur un territoire assez vaste. Par ailleurs, elle présente aussi un avantage sur la réduction des activités humaines puisque tout se fait automatiquement.