Optez pour une chaudière à granulés en remplacement de votre chaudière classique pour bénéficier des aides de l’état

Depuis 2014, L’État français finance tout remplacement chaudière par un système à granulés. L’aide financière peut prendre différentes formes. Économique, écologique et dotée de pouvoirs calorifiques considérables, cette option répond, effectivement, au problème environnemental du moment. En raison de quoi, on incite l’utilisation de ce système de chauffage.
Opter pour la chaudière à granulés permet donc de rembourser ses dépenses. Cependant, les aides financières données par l’État sont conditionnées. Quelles sont donc les aides susceptibles d’être obtenus par l’État pour le choix d’une chaudière à granulés ? Quelles sont les conditions éligibles pour obtenir cette aide ? Et comment l’obtenir ? On vous donne plus d’informations.

Chaudière à granulés : quelles sont les différentes aides données par l’État ?

Il existe notamment différentes formes d’aides financières de l’État pour tout usage de système énergétique écologique et moins polluant. Pour les chaudières à granulés, l’achat et l’installation de ces appareils permettent d’obtenir le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique). Cette aide est destinée pour les personnes imposables. Elle se présente sous forme de réduction de 30% sur sa déclaration fiscale.
On peut aussi recourir à l’éco-prêt à taux zéro. Dans ce cas, une banque finance son achat par un prêt bancaire sans intérêt. Cependant, c’est l’État qui se trouve derrière ce projet. En effet, il est responsable de rembourser le taux équivalent auprès de la banque.
L’intervention de l’Anah (Agence Nationale pour l’Habitat) permet aussi de voir une grande partie de ses dépenses se faire rembourser. En partenariat direct avec l’État, l’Anah rembourse entre 35 à 50% des coûts de l’achat et de l’installation chaudière à granule, pour les personnes démunies.
Enfin, la prime énergie est une aide conférée par les fournisseurs d’énergie. Bien que l’État n’entre pas directement dans la subvention, il les oblige à reconstruire leur activité polluante par cette aide financière.
Sur ce site, par exemple, on peut acheter sa chaudière pour bénéficier d’aide financière de l’État.

Chaudière à granulés : quelles sont les conditions pour obtenir une aide financière ?

Les conditions pour profiter de financement auprès de l’Etat sont presque les mêmes pour toutes les formes d’aides. La subvention touche surtout les domiciles, âgés de 2ans au moins. De même, pour jouir du crédit d’impôt chaudière, la maison doit être souscrite auprès de l’agence fiscale, au moins, depuis 2ans. Exceptionnellement, l’aide de l’Anah est destinée au logement de plus de 15ans. Parallèlement, l’achat de l’appareil doit être effectué par le propriétaire du logement, ou un locataire sous contrat de bail. Ces personnes doivent occuper la maison.
En ce qui concerne la chaudière à granulé proprement, son efficacité énergétique saisonnière doit atteindre 92% ou plus. De même, il faut que son émission de gaz polluant soit strictement minime, voire même à 0 teneur en CO2. Enfin, il est impératif que l’installation de la chaudière soit réalisée par un expert certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

Chaudière à granulés : quelle démarche pour obtenir sa subvention ?

Certains distributeurs de chaudières à granulés autorisés par l’État s’occupent des démarches de remboursement de son achat. On peut donc se procurer son appareil auprès d’eux comme chez Ma Chaudière Gratuite, par exemple. Sous conditions de ressources, on peut même y dénicher une chaudière un euro, voire gratuitement.
Pour bénéficier du CITE, il suffit de mentionner les coûts du changement chaudière dans la partie « Transition Énergétique » de la feuille de déclaration fiscale. On doit aussi y ajouter la facture de l’achat de l’appareil. Quant à la prime énergie et l’aide de l’Anah, la demande de financement peut se faire en ligne, par l’intermédiaire des plateformes autorisées. Pour se faire, l’occupant doit remplir un formulaire en ligne. Il adjoint également un justificatif de revenu pour le propriétaire ou son bail pour le locataire. Toutes les factures et devis reliés à la réalisation des travaux de rénovation sont aussi ajoutés au dossier du demandeur.