Pêche en rivière fleuve ou plan d’eau : apprendre le montage feeder

La pêche au feeder est une technique de pêche qui séduit de plus en plus d’adeptes aujourd’hui. Cela peut s’expliquer par sa facilité, en effet, cette technique ne nécessite pas beaucoup d’investissement au niveau du matériel de pêche. Il se pratique sur quasiment tous les types d’eau et permet de pêcher à grande distance. Dans cette technique de pêche, on se sert d’une petite cage appelée feeder, dans laquelle on met l’appât, pour attirer le poisson. Si la pêche au feeder vous intéresse, voici quelques explications sur les méthodes qui vont vous permettre de vous initier à cette pratique si tendance.

Avant de commencer, le choix du matériel

Le choix de la canne à pêche est important avant de se lancer dans la pêche au feeder. Une canne plus petite et légère convient plus à la pêche au feeder en étang. C’est aussi le cas des cannes à pêche de moyenne taille. Ces cannes permettront de lancer des feeders d’un poids maximum de 65 grammes. Si par contre vous désirez pêcher en rivière, ou bien pêcher de gros poissons, une grande canne capable de lancer des feeders de plus de 115 grammes est nécessaire. Les cannes à pêche de grande taille permettent aussi de pêcher sur une plus grande distance. Il est aussi conseillé d’opter pour des cannes à pêche dotées d’une base rigide et avec un moulinet fixe. Il est aussi important de bien choisir le fil à utiliser, il est conseillé d’opter pour un fil tressé pour plus de solidité. Concernant le feeder, il en existe trois grands types. La cage feeder en grillage métallique est celui qui est le plus polyvalent. Il pèse entre 10 et 100 grammes selon les modèles, et convient dans la majorité des situations. Le feeder ouvert est un autre type de feeder, il est souvent fait de plastique et convient surtout pour les pêches en eau profonde. Son poids se situe entre 20 et 70 grammes. Enfin, le feeder fermé, à forme plate, offre l’avantage de bien se poser sur le fond de l’eau. Pour plus d’informations, il vous est possible de consulter le site www.integralpeche.fr qui est vraiment complet.

Les montages feeders les plus courants

Il est difficile de maitriser la pêche feeder si l’on ne maitrise pas avant tout le montage feeder. Le montage feeder est la technique qui permet de lier la cage à feeder sur la ligne de pêche. Trois grands montages de feeder sont les plus couramment utilisés. Tout d’abord le montage Loop. Cette technique de montage consiste à torsader une longueur de fil d’environ 12 cm des deux extrémités, avant d’y insérer le feeder dans une boucle située entre les deux extrémités torsadées. Il convient ensuite de laisser une longueur de fil d’environ 20 cm pour y accrocher l’hameçon. Les torsades servent à éviter que les fils s’emmêlent. Le montage en Dérivation est une autre technique. Il consiste à réaliser un nœud triple, la première extrémité est reliée au moulinet, les deux autres sont respectivement pour le feeder et l’hameçon, la longueur du fil pour l’hameçon peut être sensiblement plus grande. Enfin le montage Ledger est la dernière technique de montage pêche au feeder. Cette technique convient plus aux poissons combatifs et pour les pêches en mer un peu plus sportive.

La pratique de la pêche au feeder

Tout commence par l’amorçage du poisson. L’amorce sert à attirer le poisson dans votre zone de pêche. Elle est placée dans la cage à feeder de manière à ce qu’elle s’y échappe de manière régulière une fois ma ligne lancée. Il est possible de fabriquer soi-même ses amorces, mais il est aussi possible d’en acheter dans le commerce. Le type d’amorce peut varier selon le lieu de pêche. S’agissant du ferrage, il est parfois difficile de sentir les touches au feeder, surtout si l’on est débutant, il convient donc de bien regarder le mouvement de l’extrémité de la canne pour éviter de ferrer dans le vide.