Pourquoi investir en SCPI ?

Les SCPI sont des placements qui séduisent de nombreux investisseurs. En effet, elles offrent un bon rendement et permettent de bénéficier d’un revenu régulier.Ce type d’investissement est adapté à quel profil ? Comment bien choisir une SCPI pour optimiser le rendement ?

Qui peut investir dans une SCPI ?

La SCPI de rendement ou société civile de placement immobilier est un placement d’épargne sécurisé. Il s’agit d’une entreprise d’envergure dont la mission consiste à acquérir un bien immobilier avec soin en vue d’une location. Pour en tirer profit, elle peut être amenée à rénover et à valoriser régulièrement les logements. Elle se charge également de l’entretien et de la gestion locative. Les biens immobiliers sont très diversifiés et les cibles sont variées : des entrepôts, des locaux commerciaux, des bureaux… En général, les actifs sont répartis dans de nombreuses villes afin de réduire les risques. En fonction de son profil, l’investisseur peut opter pour :

  • un investissement en scpi au comptant : les revenus sont immédiats et peuvent compléter ses revenus ou sa pension
  • un investissement à crédit : pour que le placement soit rentable, il faudrait des rendements supérieurs aux intérêts de l’emprunt
  • un investissement par démembrement : c’est le choix à privilégier pour ceux qui n’ont pas besoin de recevoir un revenu instantané. L’avantage, c’est que les parts sont acquises avec une forte décote proportionnelle au temps de démembrement temporaire. Le montant investi échappe à l’assiette taxable de l’ISF
  • un investissement via un contrat d’assurance-vie : les loyers générés ne sont pas imposables

Chaque investisseur possède une part dans la société. Il devient alors un « associé » et perçoit un loyer chaque trimestre au prorata de son investissement. Pour faire une simulation gratuite, rendez-vous sur www.portail-scpi.fr

Quels sont les avantages d’investir en SCPI ?

Tout d’abord, à l’inverse de l’investissement dans la pierre, les parts de SCPI sont accessibles seulement à quelques milliers d’euros. C’est donc un bon moyen pour se constituer un patrimoine durable à son rythme. De plus, les parts peuvent être achetées à crédit sous certaines conditions. Ensuite, le rendement est plus élevé par rapport aux fonds en euros, aux obligations et au livret A. Les revenus sont stables et réguliers, distribués généralement tous les trimestres ou tous les mois. D’ailleurs, de nos jours, les loyers tendent à croître. Ce qui peut offrir des opportunités aux investisseurs.

En outre, en choisissant d’investir dans une scpi, les risques sont mutualisés. En effet, comme dit un peu plus haut, une SCPI possède un portefeuille très varié. Ce qui signifie qu’elle détient des actifs divers occupés par différents types de locataires. Les risques de vacances locatives et d’impayés sont donc répartis. Aussi, vous pouvez investir en scpi dans des biens inaccessibles aux particuliers ou qui nécessitent un budget colossal et diversifier votre patrimoine. Enfin, la gestion de votre patrimoine est confiée à une société agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et il n’y a pas de dépenses supplémentaires. Les frais d’entretien et les taxes sont assurés par l’entreprise.

Quelle SCPI choisir ?

Puisqu’on parle ici de placement, le rendement d’une scpi est l’un des paramètres les plus essentiels, même s’il ne doit pas être le seul critère. D’ailleurs, il faut noter que ces rendements ne sont pas garantis et peuvent évoluer chaque année. En tout cas, l’idéal c’est d’investir dans une SCPI offrant une bonne performance les 4 dernières années. Puis, renseignez-vous sur le taux d’occupation du parc immobilier. Si vous voulez rentabiliser vos investissements, misez sur une SCPI ayant un taux d’occupation supérieur ou égal à 90 %. Pour vous aider dans la sélection d’une scpi, vérifiez la localisation géographique et la composition des actifs afin de minimiser le risque. Il est aussi conseillé d’investir dans plusieurs SCPI.

Par ailleurs, préférez une SCPI ayant une taille plus imposante pour mutualiser le risque. Pour ce faire, investissez dans une entreprise ayant une capitalisation de plus de 300 millions d’euros. De plus, la revente est simplifiée au sein d’une grosse SCPI. Enfin, l’ancienneté est un point essentiel. Une SCPI œuvrant dans ce secteur depuis plusieurs années sera plus compétente et plus expérimentée. Elle dispose également d’un report à nouveau appelé « liquidités » qui est un gage de solidité financière.

Bon à savoir !

Les revenus issus des SCPI sont soumis à l’imposition sur les revenus fonciers et aux prélèvements sociaux d’un montant équivalent à 17,2 % des sommes perçues. Il faut d’ailleurs prendre en compte le fait que ce revenu peut être revu à la baisse. Cela peut être dû à un taux d’occupation faible ou à une baisse des loyers. La valeur du patrimoine peut également augmenter ou diminuer. Ce qui va par la suite majorer ou minorer la valeur des parts de chacun des investisseurs.

En investissant dans des sociétés civiles de placement sur le long terme, vous profiterez d’autres avantages non négligeables. À partir de la cinquième année, vous bénéficiez d’un abattement de 6 % sur l’impôt sur le revenu ou IR et de 1,65 % sur les prélèvements sociaux. Et après 25 ans, l’abattement est de 100 %. Il ne faut pas non plus oublier que les parts prennent de la valeur. À la revente, vous pouvez donc réaliser une plus-value plus ou moins importante.

Enfin, si vous optez pour une SCPI Pinel, les avantages fiscaux sont les mêmes qu’avec un investissement Pinel classique. L’engagement va de 6 à 12 ans et le montant de l’investissement est limité à 300 000 euros. La réduction offerte est de 12, 18 ou 21 % de la somme investie.