Vêtements de marque : opter pour les friperies en ligne

L’internet est totalement ancré dans notre quotidien dans tous les domaines, même dans l’achat et la vente des vêtements d’occasion. D’ailleurs, le trafic généré sur les sites de friperie en ligne est tel, qu’on parle d’une véritable révolution dans le domaine de la mode. Il s’avère que ce marché est en pleine expansion et que ses articles sont plus séduisants que ceux la Fast fashion. En effet, les jeunes sont de plus en plus attirés, grâce à des plateformes de vente qui ont gagné le défi et qui leur en facilitent l’accès comme Depop, Vestiaire collective ou Vinted.

Applications pour vendre des habits de seconde main en ligne

L’achat des habits de seconde main n’est plus réservé aux personnes qui n’ont pas les moyens pour porter des vêtements de marque ou encore aux personnes qui cherchent à afficher un look différent. La friperie, commence à faire partie de nos mœurs grâce à la qualité d’articles proposés par des boutiques en ligne. Alors que certaines applications sont utilisées pour vendre ou acheter, d’autres servent à identifier et évaluer la valeur des vêtements comme les algorithmes. En France, par exemple on parle beaucoup de Vinted qui a fait ses preuves ces dernières années. Vous pouvez ainsi acquérir des vêtements zara et bien d’autres marques à prix discount.  Si ça vous tente, rendez-vous ici. Videdressing, concurrent de Vinted, a été racheté par Leboncoin et il cartonne déjà avec 7 millions de visiteurs et des milliers d’articles ajoutés tous les jours.

D’où vient cet engouement pour les marques d’antan ?

L’engouement des nouvelles générations pour les vêtements d’antan ne s’explique pas uniquement par des raisons économiques. L’idée est loin d’être idiote, depuis que les articles d’occasion se sont commercialisés via des blogs et des applications. Que ce soit sur des sites, marchés ou dans des espaces, les passionnés de l’ancienne mode sont prêts à tout pour trouver la perle rare à petit prix. La première source d’inspiration est la série « Mad Men » ancrée dans les années 1960. Prenons l’exemple du blazer à carreaux zara occasion qui constitue de nos jours un modèle très tendance pour les collections d’hiver.  Les manteaux oversize, en laine douillette beiges ou gris, sont très recherchés par les fashionistas. Le look boyfreind, ou steet style, très en vogue, inspiré des années 80, sont les meilleures trouvailles des amateurs de la mode vintage. D’ailleurs, le jean boyfriend qui peut se raccorder à toutes les morphologies de femmes, est devenu le must de la mode fashion décontractée. Il suffit de savoir faire les bonnes associations pour mettre en valeur sa silhouette, par exemple, on peut opter pour le pull ou le débardeur porté loose tout en misant sur les accessoires.

La friperie : plus forte que la Fast fashion ?

On peut désormais fouiller dans l’armoire de grand-mère et dénicher des habits vintage très tendance,  source d’inspiration pour les grands créateurs de mode. D’ailleurs, d’après les études toutes récentes, on estime que 30% des Français ont acheté un vêtement d’occasion en 2018. Thred Up affirme que d’ici 2028, le marché de friperie attirera davantage des fashionistas qui sont à la recherche de l’exclusivité et inspirera même les créateurs de mode. Le chiffre d’affaire des habits de seconde main grimpera à 64 milliards de dollars et alors que les ventes de la Fast fashion seraient à 9%, la friperie devrait passer de 6% à 13%. C’est la meilleure alternative pour rester chic en permanence et avoir beaucoup d’habits tendance. Outre l’internet, vous pouvez vous rendre à des quartiers populaires parisiens, où les marchands exposent des vêtements de luxe à des prix très intéressants. Certains se tournent aussi vers les vêtements d’antan dans le cadre d’une approche de d' »upcycling » du label Vêtements, comme le fameux jean créé à partir d’un assemblage de plusieurs Levi’s de deuxième main. Les chineuses sont également très actives sur le web, et ce, dans le but de donner une nouvelle vie aux habits. Elles sont nombreuses sur les blogs et sites d’internet, où elles offrent des pièces vintages à prix discount. Il suffit de consulter ces pages pour dénicher des pépites aux moindres coûts, zara, la redoute, tommy hilfiger, Guess, louis vuitton…

Même les hommes sont séduits !

Si on insuffle à chaque fois une nouvelle âme aux vêtements d’antan, cela ne veut pas dire que ce marché est réservé uniquement à la gent féminine, les hommes passionnés de mode, eux aussi, débarquent et profitent  des offres de ce commerce de grand intérêt. Ils sont, tant séduits par les économies que par les marques et les tendances de mode qu’ils peuvent à acquérir. C’est ce qui leur permet également de dépenser moins et acheter plus. Ils finissent ainsi par s’habiller dans l’ère du temps tout en variant les tenues, pour toutes les occasions, avec des articles souvent exclusifs. L’achat en ligne est aussi plus simple, que d’aller chiner dans les commerces. Les habits sont sélectionnés et présentés aux visiteurs avec des descriptifs bien précis.