Finlande: Ces renards nourris de force produiront de plus en plus de fourrure

La photo prise par l’association finlandaise Oikeuttaeläimille et publiée sur YouTube le 15 août 2017 (voir ci-dessous) a provoqué un tollé non seulement dans les pays nordiques.

Nous avons trouvé un renard d’une taille inhabituelle, tremblant sous la fourrure recouvrant chaque pli de sa peau.

Ils sont élevés dans l’une des fermes d’élevage, et Noora, membre de l’Association pour le bien-être des animaux, a assuré à Science and Magazine qu ‘”il y en a environ 900 en Finlande, et ils n’élèvent pas tous des renards”.

Elle a déclaré: “Ils tuent chaque année. 3 millions d’animaux sont morts. “

20 kilos au lieu de 3,5

Ces animaux sont obligés de se nourrir pour produire plus de fourrure, pesant environ 20 kg, alors qu’ils ne pèsent que 3,5 kg dans la nature.

Leurs corps sont trop déformés pour bouger.

Dans tous les cas, les cages dans lesquelles ils sont conservés sont petites et n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre.

Oikeutta Eläimille a déclaré dans un communiqué : “La graisse et les plis sur leur peau couvrent presque leurs yeux., ces yeux sont généralement rouges en raison d’infections graves.”

Ils ont également souffert de diverses blessures aux jambes et aux oreilles.

Ils ont infecté leurs gencives.

Ces conditions de vie insupportables produisent aussi de sérieux obstacles comportementaux: «Ils ont des comportements stéréotypés (répétition sans but de sports, ndlr).

Il y a aussi du cannibalisme», explique Nora.

Le ministre en charge du bien-être animal n’a pas de commentaire

La fourrure récupérée de ces animaux est ensuite vendue par la maison de ventes Saga Furs et utilisée pour fabriquer des vêtements de luxe.

«En 2015, 32% des peaux de renard étaient vendues en Chine et à Hong Kong, 16% en Grèce et en Europe de l’Est, 33% dans le reste de l’Europe et 5% aux États-Unis», garantit Noora. Cependant, de telles transactions ne devraient pas être autorisées.

En effet, la législation finlandaise sur le bien-être des animaux interdit l’élevage d’animaux qui causent des souffrances.

Dans la question d’Oikeuttaeläimille, M. Jari Leppä, le ministre en charge du bien-être animal, n’a fait aucun commentaire.