Lien entre le cancer et la consommation de viande

Publié le : 09 juin 20214 mins de lecture

Une étude américaine de grande envergure a mis en lumière d’autres preuves montrant le lien entre la consommation de viande rouge et de charcuterie et un risque accru de cancer. Veillez à limiter votre consommation de viande pour le bien de votre santé !

Études : les chercheurs de l’Institut national américain du cancer ont évalué les données de l’étude, qui a porté sur 494 000 participants. Les participants, âgés de 50 à 71 ans, ont rempli un questionnaire détaillé sur leurs habitudes alimentaires au début de l’étude et ont, ensuite, été suivis pendant 8 ans. 

La viande rouge et la charcuterie sont particulièrement en cause

La viande rouge a été définie dans l’étude : de porc, de bœuf et d’agneau. Les chercheurs ont découvert que les sujets ayant une consommation particulièrement élevée de viande rouge avaient un risque de 25 % plus élevé de développer un cancer du côlon. Le risque de cancer du poumon a augmenté de 20 % et le risque de cancer de l’œsophage et du foie de 20 à 60 %.

Les participants qui ont consommé beaucoup de charcuterie (y compris du jambon, de la saucisse, etc.) avaient un risque de cancer du colon 20 % plus élevé et un risque de cancer du poumon 16 % plus élevé.

Une consommation accrue de viande rouge et de charcuterie est, également, associée à un risque accru de cancer du pancréas chez les hommes. Selon les chercheurs, un cancer du poumon ou du côlon sur dix peut être évité en réduisant la consommation de viande rouge. Les cancers liés à une mauvaise alimentation

Des études antérieures ont établi un lien entre la consommation de viande et un risque accru de cancer, en particulier de cancer de l’estomac et du côlon.

D’autres études ont montré un lien clair entre la consommation de viande et le risque de :

– Cancer de la vessie

– Cancer du poumon

– Cancer des ovaires

– Cancer du sein

– Cancer du col de l’utérus

– Cancer de l’œsophage

– Cancer du rein

– Cancer du foie

– Cancer de l’extérieur

– Cancer du pancréas

– Cancer de la prostate

De nombreux scientifiques pensent qu’environ 35% des maladies cancéreuses sont directement liées à l’alimentation. Les scientifiques ne sont pas sûrs que la consommation de viande déclenche réellement un cancer ou qu’il s’agisse d’un facteur de risque parmi d’autres. Cependant, les recherches indiquent que la viande contient un grand nombre de composés cancérigènes, dont certains ne se forment que lors de la cuisson.

La chaleur produit des composés cancérigènes

Ces cancérigènes possibles comprennent le fer héminique (fer présent dans la viande), les nitrates et les nitrites, les acides gras saturés, les hormones et le sel. Il a été démontré que toutes ces substances affectent le métabolisme hormonal, augmentent la prolifération cellulaire, endommagent l’ADN, stimulent les facteurs de croissance de type insulinique et favorisent les dommages cellulaires causés par les radicaux libres.

Des études supplémentaires sont nécessaires pour étudier certains nutriments présents dans la viande, comme le fer, mais aussi les substances cancérigènes, comme les amines hétérocycliques ou les nitrosamines, qui sont produites par certains modes de cuisson, notamment en ce qui concerne les cancers rares.

En outre, les chercheurs ont découvert que certaines pratiques d’élevage, telles que l’utilisation d’antibiotiques, pouvaient également, contribuer à la cancérogénicité de la viande. 

Plan du site